map

Après la région des Pinnacles, on s’arrête proche de la mer pour y passer la nuit et on y trouve un autre 4×4. On fait donc la rencontre de Marine et Guillaume, frère et soeur qui voyagent ensemble depuis quelques mois !
On décide de faire la route ensemble puisqu’on va dans la même direction sans date précise.

Kalbarri

On aura passé une journée sur Geraldton, la dernière grande ville avant… un bon moment ! On en profite pour les achats : compresseur, courses et on réceptionne mes lunettes de vue, yes !
Première étape :

Le parc national de Kalbarri

Juste avant, il y a la possibilité de dormir dans des dunes à Lucky Bay et donc de quoi brûler encore un peu de pétrole !

Kalbarri-2 Kalbarri-3
Sans plus tarder, on rejoint le parc national, ses jolies randonnées, ses magnifiques paysages… Et ses (excusez-mon Français…) PUTAINS DE MOUCHES.
Kalbarri-4
Kalbarri-5

Kalbarri-7C’est pas comme si une mouche avait gaché ma photo… Mais Guillaume était très heureux de partager le filet de Xavier !

Kalbarri-10
Un ninja-qui-en-a-marre-des-mouches s’est glissé dans cette photo, saurez vous le trouver ?

 La côte est magnifique et l’eau très claire.
Kalbarri-8
Kalbarri-9Il est possible de faire du snorkelling au « Blue Holes », un avant goût de ce qui nous attend plus tard. Les photos ne lui rendent malheureusement pas honneur ! Un gros avantage c’est que ce n’était pas profond et je n’avais pas besoin de lunettes pour regarder le sol ! \o/

snorkel1

DCIM100GOPRO

Dans la ville de Kalbarri, qui divise le parc en deux, il est possible de prendre des douches gratuites -froides- et de pêcher, enfin, si on sait pêcher… Il est aussi possible de se procurer le graal : des filets anti-mouches ! Pour la modique somme de 10$ contre 2,5$ partout ailleurs en Australie, là où n’y a pas de mouches, en gros !

Kalbarri-11

Tôt le matin, la lumière donne un tout autre aspect mais surtout… il y a moins de mouches !

Kalbarri-13

En route pour la seconde partie du parc ! On nous promet Gorges naturelles, Nature’s Window (click, c’est joli !) mais on a vite déchanté. À peine sortis de la ville on est forcés de s’arrêter, de la fumée blanche sort du capot. Warnings et extincteur de sortis, on panique !
On appelle alors l’assistance – qu’on était bien heureux d’avoir souscrit – et on patiente.
Bon, c’était plutôt long donc on à décidé de sortir le goon… (le vin en cubit, pas cher du tout mais pas bon du tout)

Kalbarri-14
Et on a prit l’apéro ! Avec nos filets anti-mouches évidemment !
Kalbarri-15 Kalbarri-16
Au final le dépanneur est venu, a trouvé notre panne directement : une durite avait explosé à l’extrémité. Il a coupé la durite, l’a ratachée et on a roulé alors qu’on se voyait déjà bloqués dans la ville pour plusieurs jours… Heureusement nous n’avons rien payé puisque tout était pris en compte dans l’assurance, même les nuits d’hôtel si nécessaires !
Catastrophe évitée pour nous, Marine et Guillaume ont souscrit à une assurance dépannage, « au cas ou…»

Il était trop tard pour finir d’explorer le parc et parce que les aires gratuites pour dormir étaient trop loin, on a décidé de ne pas revenir finir le parc.

Et continuer la route… 🙂

Suivez-nous sur notre page Facebook pour être au courant de tout 🙂

Laisser un commentaire

4 COMMENTS